AUJOURD’HUI EN EUROPE – MERCREDI 6 AVRIL

Écrit par sur 6 avril 2022

L’essentiel de l’actualité européenne du jour :

  • Un fonds commun pour répondre à la crise humanitaire en Ukraine
  • Qatar : le 72e congrès de la FIFA sur fond de questions concernant les droits humains
  • Serbie : Aleksandar Vucic remporte le premier tour de l’élection présidentielle

 

Un fonds commun pour répondre à la crise humanitaire en Ukraine

Commençons ce journal en nous intéressant aux dernières annonces de l’UE concernant le financement d’une nouvelle série de mesures visant à répondre à la crise humanitaire déclenchée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Ce lundi, le Conseil de l’UE adoptait des modifications législatives permettant aux 27 États membres de réorienter une partie des fonds de cohésion, pour aider à l’accueil des réfugiés ukrainiens. 

Effectivement, le Conseil de l’UE a apporté  lundi des modifications législatives validant la réorientation des fonds de la politique de cohésion et du FEAD (le fonds européen d’aide aux plus démunis) pour venir en aide aux réfugiés ukrainiens. Ce fonds “commun” donc, de 17 milliards d’euros au total, sera donc réorienté, et alloué aux États pour répondre aux besoins immédiats, comme le logement, l’éducation et la santé par exemple. L’idée est donc de fournir suffisamment de ressources aux pays accueillant pour agir rapidement face aux besoins des réfugiés, partout en Europe.

La mobilisation de ces 17 milliards d’euros fait écho aux mesures annoncées au début du mois de mars par la Commission européenne, Laura. 

En effet. Début mars, la commission européenne avait déjà présenté cette série de mesures destinées au soutien de l’accueil des réfugiés ukrainiens par les États membres, sans pour autant proposer un plan de financement clair. C’est chose faite aujourd’hui. Cette série de mesures propose, entre autres, une protection temporaire donnant le droit à tout réfugié d’obtenir un statut juridique clair et une assistance rapide et la mise en place d’outils permettant aux États membres d’inclure ces personnes dans le système de santé, ou éducatif du pays d’accueil.

Des mesures censées offrir notamment davantage de protection aux mineurs arrivant d’Ukraine.  

Effectivement, Juliane. Selon certaines estimations, la moitié des réfugiés seraient mineurs. Les mesures présentées par la Commission visent donc la mise en place d’une protection spéciale pour les enfants. Primordial également, l’accès à l’éducation. Pour résoudre ce problème, la Commission et le gouvernement ukrainien, se sont mis d’accord pour héberger les cours du programme scolaire ukrainien sur un portail en ligne géré par l’UE.

 

Qatar : le 72e congrès de la FIFA sur fond de questions concernant les droits humains

Continuons ce journal en prenant la direction cette fois-ci de Doha, au Qatar, où le 72ème congrès de la FIFA s’est tenu ce week-end sur fond de prochain mondial de football et de questions récurrentes concernant les droits humains. Problématique qui inquiète plusieurs pays, dont la Norvège.

Oui et depuis 2010 l’organisation d’un mondial par le Qatar fait des vagues. Les interrogations concernant les droits de l’homme et les conditions dans lesquelles se préparent cette compétition sont particulièrement vives. Au cours de ce congrès de la FIFA, la présidente de la fédération norvégienne, Lise Klaveness, a ainsi rappelé, je cite, que “la décision d’accorder le Mondial au Qatar a été prise de manière inacceptable. Il n’y a pas de place pour des employeurs qui ne veillent pas à la liberté et la sécurité des ouvriers du Mondial. Pas de place pour des pays hôtes qui ne peuvent pas garantir légalement la sécurité et le respect des personnes LGBT ». Des débats houleux donc, à l’approche d’un mondial pour lequel, on le rappelle, plus de 6500 travailleurs étrangers seraient déjà décédés pendant les chantiers de construction des stades.

Des accusations très vite écartées par Gianni Infantino, président de la FIFA. 

Effectivement, et il n’est pas le seul d’ailleurs à balayer d’un revers de main les accusations portées contre le Qatar. Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, a quant à lui expliqué que la Coupe du Monde au Qatar allait faire progresser les droits humains dans le pays. Pour lui, “Le Qatar s’ouvre sur le monde. Les progrès sont immenses depuis trois ans [et] bon nombre de décisions ont été prises dans le sens du social”.

La fédération russe de football, exclue du Mondial 2022 en raison de l’invasion de l’Ukraine, était, quant à elle, tout de même présente au Congrès. 

Oui. Et alors que l’ambassadeur d’Ukraine au Qatar appelait à l’exclusion de la Russie de l’organisation des Euros de football de 2028 et 2032 en raison des crimes perpétrés sur le sol ukrainien depuis le début de l’invasion, le chef du comité d’organisation de la Coupe du monde 2018 en Russie, Alexey Sorokin, a expliqué que les footballeurs n’avaient rien à voir avec cette invasion, et qu’ils avaient donc “le droit d’être ici”. Des débats auxquels le président de la FIFA n’a pas réagi.

 

Serbie : Aleksandar Vucic remporte le premier tour de l’élection présidentielle

Continuons ce journal en partant cette fois-ci du côté de la Serbie, où Aleksandar Vucic jouait sa place de président à l’élection de ce dimanche. 

En effet Juliane. Et c’est sans surprise, donc, que Vuvic a remporté, ce dimanche, le premier tour de l’élection présidentielle avec presque 60% des voix, lui permettant ainsi d’entamer son deuxième mandat à la tête du pays. Une victoire saluée par Vladimir Poutine, qui applaudissait dès l’annonce des résultats le “partenariat stratégique” existant entre Belgrade et Moscou.

Une élection perturbée par la guerre en Ukraine pour ce pays candidat à une entrée dans l’Union européenne.

Oui, Avec son slogan “Paix, Stabilité, Vucic” et l’absence de sanctions prises contre la Russie, le président serbe, à la tête du pays depuis 10 ans, a réussi à éclipser les revendications environnementales ou anti-corruption, et à attirer les suffrages de nombreux électeurs Serbes qui soutiennent Moscou dans le conflit.

Un scrutin sous tension, Laura. 

En effet Juliane, plusieurs ONG faisaient état ce dimanche d’incidents et de tentatives d’intimidation aux abords des bureaux de vote. L’un des leaders d’un parti d’opposition a d’ailleurs affirmé avoir été attaqué par des militants du parti au pouvoir alors qu’il tentait de filmer des preuves de fraudes à Belgrade.

 

Laura Léger – Juliane Barboni

Photo : Guelland/ MSC


En ce moment

Titre

Artiste