M. XI EN RÊVAIT, M. BIDEN L’A FAIT – L’HUMEUR EUROPÉENNE DE BERNARD GUETTA

Écrit par sur 22 septembre 2021

L’industrie française y survivra. Il est même possible que l’inconséquence des Etats-Unis et leur manière de traiter leurs alliés lui amènent de nouveaux clients mais ce qui est aujourd’hui mis à mal, vraiment, sérieusement, gravement, c’est la solidarité des grandes démocraties car, pour les Européens, pour tous les Européens et non pas seulement pour la France, le message est clair.

Dans notre bras-de-fer avec la Chine, vient de nous dire M. Biden, nous n’avons pas besoin de vous. L’Australie nous est indispensable car elle est, aux côtés de l’Inde et du Japon, l’un des trois acteurs régionaux avec lesquels nous bâtirons un front commun contre Pékin. La Grande-Bretagne nous apporte l’appui d’une puissance militaire qui a depuis longtemps choisi de nous suivre sans plus jamais discuter nos décisions. Avec ces deux pays, nous formons qui plus est un trio anglo-saxon mais vous, les Européens, avec vos vingt-sept identités, vos vingt-sept priorités et votre unique armée, celle d’un pays, la France, qui n’a jamais accepté notre primauté, vous n’êtes qu’un embarras superflu, une bien inutile migraine dont nous nous passons volontiers.

Ces mots, bien sûr, ni M. Biden ni son secrétaire d’Etat ne les ont employés mais ils s’entendent parfaitement bien dans cette décision des Etats-Unis d’aller choisir comme seul partenaire du vieux monde face à la Chine le seul pays qui ait opté pour une sortie de l’Union européenne.

Oui c’est bien cela, « on se passe de vous ! », que viennent de nous dire les Etats-Unis et le pire n’est ni la mauvaise manière ainsi faite à l’Union ni l’incroyable sans-gêne avec lequel ils ont, au passage, évincé l’industrie française à leur profit. Il pourrait, après tout, n’y avoir là que Raison d’Etat, un impératif balayant tout autre considération, mais il n’y a malheureusement qu’un degré zéro de l’intelligence politique, qu’une affligeante cécité stratégique dont le seul bénéficiaire est M. Xi Jin Ping car…

Face à une si puissante dictature dont la force militaire croît de jour en jour, face à ce pays le plus peuplé du monde qui est en passe de devenir la première économie mondiale, face à un régime qui a mis la haute-technologie au service d’une surveillance de masse et menace Taiwan après avoir écrasé Hong-Kong et emprisonné un million de Ouïghours, que doit-on faire ?

La suite de l’humeur européenne de Bernard Guetta est à lire ici.


[Il n'y a pas de stations de radio dans la base de données]